Service Presse

 

" Dernières nouvelles "

 

Je désire recevoir les news

Guide des Pubs Polaires

 

   

Merci de suivre : www.lesnavigationsdelucos.com

J'ACHETE
" Le passager du nord-ouest "

" Voyage au Spitsberg "
" Sur la route des clippers "

 

LA BOUTIQUE de LUCOS

 

 

  

 

 

 

Page d'accueil

" Le Furieux "
Mon tour du monde

" Roxane "
Le journal de bord

Le skipper
Skiez 3 Vallées

Embarquez à bord
Me contacter

Mappemonde
 

 

 

 

Me contacter S'inscrire Se déinscrire Cartes Postales Archive photos page d'accueil Plan du site A propos de ce site

 

   

 

 

Finalement après quelques hésitations,  j'hiverne Roxane à Nome. La sortie de l'eau et la fabrication d'un berg a été possible avec l'aide et les compétences exceptionnelles de Roland, Phil et la ténacité redoutable de Chris (Teleport). Merci à tous. 

 

Nome est le port le plus au nord de l'Alaska.
Sur les 4500 habitants, 3000 sont chercheurs d'or.

Le passage du nord-ouest est définitivement terminé. Roxane et son patron arrive en bon état, pas de problèmes particuliers. Nous sommes prêts pour la saison prochaine.

 

La rue principale, qui est également la rue de la soif de Nome.
 

L'or se trouve sous l'eau, sur un fond de sable à quelques mètres de profondeur. Un ponton, un gros aspirateur pour draguer le sable, un plongeur qui piste le filon et dirige la bouche de la suceuse. Sur le pont un tamis qui sépare l'or, plus lourd, du sable et petits cailloux.
Des dizaines d'équipages tentent leur chance avec plus ou moins de moyens, de trouver LE filon qui les rendra riches. Ces pontons sont bricolés avec plus ou moins de bonheurs et certains sont tous juste capable de flotter. 

 

A la fin du XIXème siècle, c'est la fièvre de l'or : San Francisco et sa célèbre ruée vers l'or. Dès 1900, on trouve de l'or en Alaska et particulièrement à Nome qui devient le 3ème spot doré. Pour des raisons administratives, la recherche d'or devient impossible. La région est abandonnée. Il y a seulement quelques années, la fièvre reprend de plus belle à Nome. Environ 200 dragueuses tentent tous les jours leurs chances. Certains équipages plongent même en hiver en faisant un trou dans la glace. La fièvre de l'or reste intacte et marque les hommes qui ne vivent que dans l'espoir. Certains campent à même la plage dans des conditions héroïques.

 


L'or est associé à du sable rouge. Les gros morceaux sont visibles directement sur le tamis et triés.


La poussière d'or doit être séparé du sable à l'aide d'une pane.


Ma pépite d'or, troquée contre quelques bières dans le saloon local.


Une horde de bœufs musqués s'est installé dans un champ en bordure de la ville, juste derrière le port. Ils sont beaucoup moins sauvages que dans l'arctique. Ils se laissent approcher facilement et descendent parfois en ville.

 

Une vraie rue de la soif avec des saloons, des pubs, des bars et des rades en tous genres. Mon taux d'optimisme remonte brutalement. Les locaux sont particulièrement accueillants et rapidement je me sens comme chez moi.
Dès la première soirée, avec Jess et Chris on arrose la fin du passage. Plus de 6500 km à la voile en 2 saisons en ne visitant que des communautés sèches c'est pas bon pour le moral.
Au pays des chercheurs d'or la vie nocturne est pittoresque...



 

 

J'ouvre un nouveau chapitre au Guide des Pubs Polaires :

Saloons, Tavernes, Pubs et Rades au pays des chercheurs d'or.

...ça envoie du lourd...


Une remorque bricolée, 3 pick up accrochés en ligne, quelques planches et Roxane est fixé pour l'hiver.
Merci Roland et Phil.

 

Et voilà, c'est tout pour cette année. La saison est terminée. Merci à tous d'avoir suivi le sillage de Roxane dans le passage du nord-ouest.

 

 

Le passage du nord-ouest vaut bien une cuvée spéciale

et

un carnet de voyage à paraître prochainement.

Plus d'infos à ce sujet dans quelques semaines.

 

 

 

 

 

 

 

 

2012 2ème partie     2013