Service Presse

 

" Dernières nouvelles "

 

Je désire recevoir les news

Guide des Pubs Polaires

 

   

Merci de suivre : www.lesnavigationsdelucos.com

J'ACHETE
" Le passager du nord-ouest "

" Voyage au Spitsberg "
" Sur la route des clippers "

 

LA BOUTIQUE de LUCOS

 

 

  

 

 

 

Page d'accueil

" Le Furieux "
Mon tour du monde

" Roxane "
Le journal de bord

Le skipper
Skiez 3 Vallées

Embarquez à bord
Me contacter

Mappemonde
 

 

 

 

Me contacter S'inscrire Se déinscrire Cartes Postales Archive photos page d'accueil Plan du site A propos de ce site

 

   

 

Rencontre avec les premiers petits icebergs à quelques 20 kms de la terre. A partir de maintenant il va falloir être vigilant !

Latitude nord: 76 °

 

A force de se bagarrer et avec l'aide du moteur pendant quelques heures on finit par arriver dans le sud du Spitsberg. Au nord, à quelques dizaines de kms dans l'est  du Spitsberg, on peut apercevoir la banquise. La température frôle les 0 degrés, le vent du nord qui tient depuis 3 jours est glacial. Température de la mer: 4 degrés.

 
 

 

Jeudi 02 juillet       

Arrivée au mouillage de "Horn Sund" en pleine nuit. Depuis Tromsø: 6 jours (Bof !)

Ballade à terre et visite de la cabane du trappeur.

 

 

Sternes Arctiques qui défendent leurs nids

Latitude nord: 77 °

Le glacier "Horn Sund" se jette dans la mer à 500 mètres du mouillage. 2O mètres de falaise de glace d'où s'écroulent régulièrement de gros blocs qui partent à la dérive.

 

L'île flottante.

Celle des oiseaux et la mienne.

Après quelques jours de repos, départ vers le nord.

 

Arrivée sous spi à "Recherche Fjord": pas une maison, pas un bateau, pas un bistrot, pas de connexion wifi, pas trace de vie humaine, rien !

Des rennes...

... et des oiseaux.

La mouette, on l'a attrapée en pêchant à la traine.

 

Bref passage à "Fridtjov- Hanna". Impossible de rentrer, le fjord est rempli de glaçons.

           Latitude nord: 78 °      Jeudi 09 juillet

Arrivée à "Longyearbyen". Unique port et ville sur tout le Spitsberg.

Dimanche 12 juillet

La perturbation est passée, les plein d'eau, gasoil et avitaillement sont fait ; nous repartons un peu plus au nord....

Arrivée sous spi à "Ymerbukta Sund". Le beau temps s'est installé de nouveau.

"Edeinbukta" Entre la plage et les glaciers de grands lacs d'eau douce se sont formés.

Le matin 3 morses ronflaient sur la plage. Nous les avons approché à quelques mètres. Placides, ronfleurs et pas inquiets du tout ils se sont laissés photographier pendants des heures.

Slalom entres les icebergs pour rejoindre l'île de "Prins Karls".

"Selvahagen", mouillage pour la nuit.

Enorme plaque à vent qui s'écroule dans la mer; l'hiver ça doit souffler fort pour accumuler autant de neige.

Notre progression est stoppée par un coup de vent du nord, 50 nœuds sous les grains, 6 jours bloqués à "Sarastangen" au mouillage.

Latitude nord: 79 ° 

     Mardi 21 juillet

En route vers le nord, le beau temps est revenus. Nous rencontrons quelques glaçons et prenons le temps de faire des photos.

 

Fait pas chaud ce soir !

Latitude Nord: 79 ° 32'

Arrivé dans le "Magdalene Fjord", entouré de montagnes et de cailloux, une espèce de Lombarde, comme les jours où  même le TK du "Roc" est fermé, genre Williwaw de Patagonie nous surprend ; des rafales descendent à plus 60 nœuds, l'eau s'arrache de la mer, temps couvert, gris, peu de visibilité. Ambiance pas saine. L'annexe remorquée s'envole et se retourne plusieurs fois. Demi tour et descente dans le sud. Nous ne monterons pas plus haut! 79 ° 32' Nord.

A l'abri dans le "Krossfjorden". A part quelques glaçons qui dérivent la baie est calme.

Ballade à terre, quelques fleurs, des nids...

....des canards, mouettes et oiseaux de toutes sortes.

Nous remontons le fjord jusqu'au glacier et trouvons un mouillage au fond, à l'abri (temporairement...) des glaçons.

Beau temps, pas de vent, chaud : c'est l'été ici aussi !

 

Impressionnant glacier de "Lilliehoeoekbreen".

Le front  fait 7 kms de long au niveau de la mer !

Promenade en annexe sous le glacier.

 

Les phoques ne sont pas farouches. On les approche à quelques mètres sans les inquiéter.

 

Et voilà ! La tranquillité n'aura pas duré longtemps... Les glaçons arrivent à une vitesse incroyable avec la marée montante. On repousse les plus gros avec la gaffe à l'avant.  Température de l'eau: - 2°C

 

Sortie sous spi de "Krossfjorden".

"Le bistrot Français" slalom entre les icebergs.

Magique !

 

Une baleine (?) passe au loin.

Mouillage paisible à "Blomstrandhamna".

Le glacier est dans sa période active. Des séracs tombent continuellement.

Il s'élève à 40 mètres au dessus de la mer.

 

 

Passage à "Ny-Ålesund".                                  Un quai, des stations scientifiques,  une boutique de souvenirs ouverte quand il y a un ferry de croisière...

...et c'est tout !

 

La traversée retour va durer 9 jours et on ne verra pas plus que ça ! 9 jours de brouillard, bruine, crachin, pluie, vent contraire, pas de vent, visibilité de 500 à 50 mètres, la misère totale.

La baleine, presque 20 mètres de long. Si quelqu'un a le nom ?

 
 

72 heures à l'arrêt ! Pas un souffle d'air, les voiles en bas, barre attachée, le bateau qui tourne en rond. 20 miles sur la route en 72 heures. Je n'ai pas l'autonomie en gasoil pour si long. L'intérieur est saturé d'humidité. Et cerise sur le gâteau : le pilote auto en vrac depuis notre arrivée. Même les mouettes refusent de voler !

          

Latitude Nord:69° 30'                 Dimanche 09 aout

Mais on finit par arriver ! (sous la pluie). Le record de la traversée n'est pas battu. Il était temps, Perrine prend l'avion demain.

 

 

Si vous voulez faire un beau voyage, un voyage inoubliable : le Spitsberg ! Il parait que l'on revient changé de là haut. C'est surement vrai : pour ma part je pense que je vais devenir pire.

 

Je navigue quelques semaines dans le Lyngenfjord et les environs, mais la météo est lamentable.

Je suis aussi à la recherche d'un spot pour hiverner le bateau...

 

         Escale à Lodingen, au nord des Lofoten.

  Je joue au pêcheur de morue : 6 kg d'un coup !

De quoi manger toute la semaine.

 

Et puis une nuit vers 22.00 H, le ciel s'est embrasé de vert : une aurore boréale. Magie de lumière, spécialité des régions polaires.

Harstad Seaworks Marina

Finalement je trouve une place pour hiverner,  bien à l'abri au fond du fjord.    Le bateau finis la saison en bon état et il est prêt pour l'été prochain.

Mi novembre je rentre à Val Thorens et  je rechausse les skis.

Merci à tous d'avoir suivi cette saison qui m'a amené jusqu'à 79° 34 nord.

Rendez vous au mois de mai 2010.

 

 

 

2009 1ère partie        2010