Service Presse

 

" Dernières nouvelles "

 

Je désire recevoir les news

Guide des Pubs Polaires

 

   

Merci de suivre : www.lesnavigationsdelucos.com

J'ACHETE
" Le passager du nord-ouest "

" Voyage au Spitsberg "
" Sur la route des clippers "

 

LA BOUTIQUE de LUCOS

 

 

  

 

 

 

Page d'accueil

" Le Furieux "
Mon tour du monde

" Roxane "
Le journal de bord

Le skipper
Skiez 3 Vallées

Embarquez à bord
Me contacter

Mappemonde
 

 

 

 

Me contacter S'inscrire Se déinscrire Cartes Postales Archive photos page d'accueil Plan du site A propos de ce site

 

   

 

 

 

En 2008, lorsque j'ai quitté La Trinité le bateau avait été entièrement remis à neuf : 3 saisons de travaux méticuleux sans compter sueur ni argent. Entre mil investissements j'avais misé sur un magnifique jeux de voiles : quelques renforts supplémentaires, points d'écoute, de drisse, barre de flèches... accessoires de bonne facture. Bref : du costaud, catégorie hauturière. Le programme n'était pas d'aller piqueniquer à Houat le dimanche quand il fait beau ! Je pensais avoir commandé des voiles de type  tout terrain 4 X 4,  je me retrouve avec des voiles de  type Clio made in china ! Pour faire vite, la prochaine fois j'achète mes voiles à PRISUNIC ! Quand au service...

Quelle déception !   WWW. nulpirchose.nul

 

 

 

 
 

Photos Harstad Webcam : Février 2010

 

Photos Harstad Webcam : Mars 2010

 
 

Depuis le 10 novembre "Roxane" est à quai à Sea Works Marina. Je fais quelques heures de chasse-neige à Valto et le 7 mai je serai de retour à Harstad pour de nouvelles navigations.

 

 

08 Février 2010

"Roxane" sous la neige Norvégienne

Merci à mon ami Igman qui travaille à la marina et s'est proposé de surveiller le bateau pendant mon absence, me rassure de quelques mails et m'envoie des photos.

Thanck you very much my friend Igman. I will be back on may the 7th at 23.00 H

 

La routine.

Remise en route du bateau : mécanique, voiles, cordages, antifouling... Seaworks marina est un très bon spot d'hivernage : j'ai retrouvé "Roxane" tel que je l'avais laissé 6 mois plus tôt. A proximité : douche, machine à laver, super market, atelier de mécanique, soudure, ship et des gents très serviables. En plus la canicule est de la partie : 20 ° dans la journée !

Merci à tous.

 

 

La journée je bosse sur le bateau et la nuit ( il fait jour ) je pars en randonnée dans les montagnes qui surplombent le fjord. La neige est à 10 minutes à pied du port.  Je voulais être au sommet ( 600 mètres d'altitude )  au  lever de soleil : 03.00 heures. La première partie est vallonnée, boisée, quelques petits chalets d'été, des lacs et des torrents. La sortie est plus raide, la neige est dure à point : conditions idéales. Sun rise sur le Lofoten Fjord au sommet de la montagne. J'attaque skis aux pieds dans la pente : MAGIQUE !!!

 

Benjamin

Embarque pour 10 jours de ballade dans les Lofoten. Motivé pour la rando à ski. Malheureusement la canicule (20 ° ) est de la partie et la neige est trop soupe.

 

Pierre

Embarque jusqu'en Islande. Motivé pour la cuisine et le farniente. Il vient de ranger sa dameuse au garage des pistes à Valto.

 

 

 

Le fjord Kvaef : 60 kms à l'intérieur des terres. Un gros potentiel de rando à ski mais la saison est finie, nous grimpons à pied.

 

La spécialité des Lofoten : langues de morues grillées, excellent !

Une bière et un coup de rouge au retour d'une petite ballade en montagne, interrompue par la pluie. Premier jour d'ouverture du pub pour la  saison d'été : au coin du feu !

 

Benjamin a repris l'avion. La canicule est de retour. Nous glissons vers Svolvaer dans le sud des Lofoten. Fjords étroits surplombés par des montagnes de type Vallée de Chamonix, belles parois de granit, beaux couloirs skiables, cascades, oiseaux et tout ce qui va avec une nature à l'état pure. Nous descendons sous spi le mythique et mystique Troll Fjord .

 

Svolvear. Port de départ pour la traversée. Avitaillement, eau, gasoil, internet et attente de la bonne fenêtre météo qui va nous prendre 7 jours : trop long pour Pierre qui reprend l'avion.

 

Lundi 07 juin. 09.00 H.     

So long Norway... magnifique ! Fjords, Trolls, saumons, morues, icebergs, glaciers, aurores boréales...

 
   
 

J'attaque la route pour l'Islande seul avec 2000 kms et 10 journées de mer devant moi. Je retrouve avec plaisir le large, les couchés de soleil de minuit, les Puffins cendrés, quelques baleines qui croisent toujours un peu trop loin, quelques pêcheurs.

 

Alizée Arctique

Les 7 premiers jours de mer sont idéals: soleil, vent favorable, chaud (presque : petite polaire et bonnet pour la nuit)

 

Atterrissage dans le sud est de l'Islande. Excellente traversée mais le temps vire à la brume, pluie et coup de vent contraire. Il y a des chalutiers partout et je commence à être fatigué.

 

Mercredi 16 juin 11.00 H

48 heures sans dormir, 3 collisions  esquivées de justesse  je relâche à Vesmanna, une île dans le sud de l'Islande. L'entrée est impressionnante et grandiose.

 

 

20 heures sous spi à 6,5 nœuds de moyenne: record perso pulvérisé !

Samedi 19 juin 06.00 H

"Roxane" à Reykjavik

Quelques jours de repos, visite de la ville, bricolage, avitaillement, gasoil...la routine !

 

 

Je quitte avec regrets l'Islande : je n'ai rien vu par manque de temps et depuis 6 jours le soleil ne s'est pas montré. Mais je reviendrai un jour...

 
 

Mercredi 23 juin  06.00 H

Les "alizés polaires" sont installés. 5 jours sur le même bord, portant, à donf. La météo est agréable, presque chaud, vent régulier. La veille d'atteindre le sud du Groenland le vent monte progressivement et la température chute de 10 d° dans la nuit,  je rejoins le courant du Groenland Oriental : grosse mer, houle courte de 4 mètres, 35 nœuds de vent, au moins 2 nœuds de courant portant, "Roxane" surfe fréquemment à plus de 10 nœuds, visibilité réduite, crachin glacial, 30 heures dans le ciré et les bottes, pas dormis : grosse ambiance, pas très cool... Je continue d'envoyer pour tourner le cap Farewell et me mettre à l'abri... 

 

 

Le cap Farewell

Pointe sud du Groenland

Lundi 28 juin 

05.30 H 

Bienvenue

dans la mer du

Labrador

 

 Quand le jour se lève les icebergs m'ont entouré : des gros ! une quinzaine de gros et des growlers partout autour. Sur le coup j'ai une petite baisse de tension, un bon moment de solitude tout seul dans mon coin, pas un bateau, pas de port pour s'échapper, rien. Les glaçons semblent venir de terre, toute la journée je barre et slalom pour repartir au large. Vers 22.00 H  je stoppe le bateau voiles en bas et vais me coucher quelques heures, les icebergs les plus proches sont à environ 5 kms. Je suis KO ! 

 

Pendant 4 jours je tire le bord à terre la journée et la nuit je "bouchonne" en tirant le bord au large. Vents contraires, visibilité réduite, crachin et froid. Ambiance à bord: bof !

"Roxane" (tirant d'air: 14 mètres) rentrerait dans la grotte.

 

Jeudi 01 juillet                     Je passe la latitude du Cap Désolation: je comprends facilement les raisons de ce nom.

 

Un jour les globicéphales m'accompagnent et le lendemain c'est au tour d'une baleine.

 

L'option du large a été bonne, 80 kms de la côte,  je n'ai pas vu de glaces depuis 4 jours. Le temps est toujours maussade mais le vent est favorable. La dernière nuit bien que la visibilité ne se soit pas améliorée je continue quand même à avancer. En me rapprochant de la côte je croise encore 6 gros icebergs et je rentre dans le fjord qui mène à Nuuk, capitale du Groenland. Après 10 jours de mer et les dernières 36 heures sans dormir, les yeux brulants à mater la glace dans le jour blanc, j'amarre à Nuuk. Content d'arriver! ( navigation hostile, pas facile du tout et ça craint vraiment !!! )

Samedi 03 juillet   11.30 H                           Un dernier glaçon pour le Ricard; sinon rien !

 

Côté riche...

Nuuk

15 000 habitants. Capitale politique, administrative et économique du Groenland.

...côté pauvre

Le marché au poissons: saumon, morue, narval, phoque...

L'arrière pays, le fjord s'enfonce de 300 kms à l'intérieur des terres. La marée rejette continuellement les icebergs qui finissent, pour les plus gros d'entre eux en pleine mer.

Sommet à 800 mètres d'altitude. 

 

 
     
 

2009 2ème partie      2010 2ème partie