Service Presse

 

" Dernières nouvelles "

 

Je désire recevoir les news

Guide des Pubs Polaires

 

   

Merci de suivre : www.lesnavigationsdelucos.com

J'ACHETE
" Le passager du nord-ouest "

" Voyage au Spitsberg "
 

 

LA BOUTIQUE de LUCOS

 

 

  

 

 

 

Page d'accueil

" Le Furieux "
Mon tour du monde

" Roxane "
Le journal de bord

Le skipper
Skiez 3 Vallées

Embarquez à bord
Me contacter

Mappemonde
 

 

 

 

Me contacter S'inscrire Se déinscrire Cartes Postales Archive photos page d'accueil Plan du site A propos de ce site

 

   

 

 

 

La Setam, société des remontées mécaniques de Val Thorens et l'Office du Tourisme ont répondu à mon appel de subvention pour ma tentative du passage de nord-ouest cet été. "Roxane" naviguera sous les couleurs de la plus haute station d'Europe : plus c'est haut, plus c'est enneigé ! La neige, quand il n'y en a plus ailleurs il y en a encore et toujours à Valto.

Je remercie tous les acteurs de la station qui me soutiennent.

 

 

Il est encore temps de devenir partenaire et de soutenir :

"  Les Navigations de Lucos  "

 

Le logo de votre société dans le passage du nord-ouest et sur mon site.

    PRESSE        ME CONTACTER

Il y a quelques jours un ami d'Aassiat m'a envoyé cette photo. La mer est encore gelée et la neige recouvre tout: cela ne va pas me changer beaucoup de Val Thorens. Je serai de retour à bord le 25 mai à 12.40 H.

 

Gildas Flahault me rejoindra le 31 juillet à Ilulissat.  Dans son sac de baroudeur, en plus de son ciré il y aura son matériel de peintre. Au programme : icebergs, baleines, phoques, ours polaire, bœufs musqués et soleil de minuit.

   Pour comprendre son œuvre clic sur le lien.     (http://www.gildas-flahault.com/)

 

O1 Juin 2011

 

4 jours de voyage pour rejoindre Aasiaat, les vols locaux ont été annulés et finalement j'arrive par le bateau de la Disko Line depuis Ilulisat. Je retrouve  "Roxane "  sous la tempête de neige. Le port est encore en partie pris par la glace. La neige recouvre entièrement l'île. L'hiver persiste.

 

Le lendemain de mon arrivée je traverse sur l'île Raeveoeen avec l'annexe. J'enchaîne les 3 petits sommets et le tour au raz de l'eau.  Bonne neige de printemps, dure avec 4 cm de peuf dessus: pas mieux !

 

Les fonds de fjords sont gelés et du sommet de île je vois la mer au loin remplie d'icebergs : grosse débâcle, des glaçons de partout. Ambiance polaire.

 

 

Les chiens ont passé l'hiver dehors, le thermomètre a descendu à - 55°.

 

 

 

 

Je profite de mes soirées en écumant les pubs locaux. Malgré que  le soleil soit encore haut à minuit et les lunettes de soleil de rigueur la vie nocturne est torride : c'a envoi du lourd dans les tavernes : Tuborg et Carlsberg.

 
 

                                                

 
 

Cet été, comme 2ème objectif : réalisation du Guide des Pubs Polaires. Cela va être une mission difficile pour laquelle je vais payer de ma personne. Les copains savent qu'il n'est pas besoin de me pousser trop fort pour ouvrir la porte d'un bistrot. Une nouvelle page vient d'être crée avec tous les renseignements nécessaires, photos et descriptifs,  lien en haut de page à droite. Cette page est sponsorisée par Sophie la tavernière du Bar A L'ETAGE à La Trinité sur Mer : merci Sophie mais c'a va te couter cher !

 

Les enfants profitent des vacances d'été: toute la journée dehors : roller, vélo, cabanes, jeu de ballon...

 

                               

Kalaallit Nunaat Inui

 

Jeudi 23 Mai

Depuis 3 semaines des travaux de voirie empêchent le camion-grue de rentrer dans le chantier.   "Roxane  " a bien passé l'hiver et aucun problème technique particulier à déplorer malgré les - 24 degrés enregistré à l'intérieur : merci Franck et Sisiak Technik.

Enfin prêt ! Depuis quelques semaines je réussis tout ce que veux du premier coup mais à la 4ème fois : grosse panne informatique, mon PC représente  au bas mot 80% de mon cerveau, (merci Thierry), le vol a été détourné 4 jours pour cause de volcan en Island et 3 semaines de retard à la mise à l'eau pour cause de travaux sur la chaussée. Tout est en ordre maintenant et je vais naviguer quelques jours dans la baie de Disko en attendant Gildas.

 

Les fruits et légumes en provenance du Danemark sont chers et de très mauvaise qualité, idem pour la viande et le reste. Les Groenlandais pour se nourrir ainsi que leurs nombreux chiens ont besoin de chasser sur leur territoire : 4,5 fois plus grand que la France et 1000 fois moins d'habitants. C'est également leur tradition. Ils respectent les quotas et le produit de la chasse est réservé au marché local. Pas d'industrialisation, ils utilisent des bateaux de 12 mètres et une à la fois. Dans ces conditions Greenpeace n'est pas le bienvenu.    

 

La viande de baleine, de phoque et de renne se vend au marché aux poissons. Se sont principalement les locaux qui se servent ici. Ils n'aiment pas les photos car ils pensent que c'est pour Greenpeace: la bête noire des Inuits.

 

Je n'en mené pas large à bord de mon annexe de 3 mètres de long propulsée par un 4 ch. hors-bord. Plus de 20 tonnes chacune: un coup de queue mal placé et je volais. A plusieurs reprises je me trouvais seulement à quelques mètres.

 
 

 

Au retour 10 minutes suffisent pour remonter le repas pour les 2 prochains jours: morues. Au passage, un saut de glace prélevé sur un iceberg et le frigo du bord reste frais.

 Lundi 04 juillet

 

Vous pouvez désormais suivre   

"  Les Navigations de Lucos  " sur Facebook.

Page de l'Office du Tourisme de Val Thorens.

http://www.facebook.com/valthorens.resort

(Merci Géraldine)

 

Enfin sur la route. Je retrouve rapidement avec crainte mais plaisir, mes potes les montagnes de glace : les mille et un icebergs de Disko Bay.

 

Au hasard d'un mouillage je découvre un petit village tranquille de pêcheurs. L'horizon est barré par les omniprésents  icebergs.

Jeudi 07 juillet

 

Le festival de la baleine

 (ouvert tous les jours)

Il y en a de partout. Je passe des heures à tourner autour. Certaines sondent sous la quille. Au début je flippais un peu mais aucunes d'elles ne m'a touché. Malgré leurs masses elles évoluent avec une finesse remarquable.

 

 

L'entrée du fjord KANGERDLULUK est encombrée par de nombreux icebergs échoués. En zigzagant un peu je trouve mon chemin. Je commence à maîtriser la technique mais je ne traine pas trop. Après cette barrière de glace le fond remonte et la route est libre.

Je découvre un mouillage paradisiaque entre les îles  avec seulement quelques mètres de fond. Sur l'îlot que l'on voit au milieu de la photo il y a une meute de chiens qui passent l'été. Lorsqu'un glaçon dérive trop près du bateau ils hurlent à la mort jusqu'à  ce que j'intervienne. Je devrais en embarquer un pour naviguer.

 

Quelques rares fleurs poussent par ci par là.

 

 

Pour changer de la morue quotidienne je sors quelques soles : excellentes !

 

Le poisson Scorpion : il se nourrit des œufs des autres poissons et se développe tant qu'à certains endroits on ne trouve plus que lui.

 

LE fléau des latitudes polaires : le moustique. Heureusement il ne pique pas comme on en a l'habitude chez nous.

 

Vendredi 16  juillet

1200 âmes, autant de chiens et depuis mon arrivée, un touriste.

 

la ville a été fondée en 1734 et s'est développée sur le versant sud. Les icebergs sont bloqués à l'entrée par un haut fond. La pèche et la chasse sont les principales ressources. La zone est réputé pour son climat tempéré. Ce matin je suis allé à l'hôtel pour me connecter: je suis le seul touriste en ville.

 

Les mauvaises nouvelles proviennent plutôt de la fonte de la banquise dans l'entrée du passage du nord-ouest. J'ai comparé les cartes de glaces par rapport à l'année passée et pour l'instant on en est à 3 semaines de retard. Je reste optimiste.

 
 

 
 

Mercredi 27 juillet

Je me dirige vers Ilulissat. Il faut contourner le front du glacier Jakobshaven qui s'avance de 10 kms au large sur une largeur de 5 kms et une hauteur moyenne de 50 mètres. La chaleur du printemps a fait exploser tous les icebergs en milliers de morceaux qui dérivent vers le nord. A perte de vue la mer est recouverte de glace. 25 kms de détours sont nécessaires pour me frayer un chemin en labourant de l'étrave. Par contre l'entrée et l'intérieur du port sont complètement dégagés.

 

 

 

Le paysage et les conditions sont absolument  différents de l'année passée (voir Journal de bord 2010).

"  Roxane  " est amarré  à couple des chalutiers. Depuis 6 semaines je n'ai pas vu de voilier.

Hier soir il n'y avait aucun glaçon dans le port. Dans la nuit le courant de marée a poussé la glace à l'intérieur et le port est complètement envahi. Au large il n'y a plus un bout de mer visible: bloqué à perte de vue.

 

 
 

Gildas débarque dans 4 jours. La situation aura peut être évoluée. Pas d'inquiétude mais un peu de soucis quand même !

 

Aujourd'hui nous sommes tous camarguais.

A tchao mon pote Denis.

 

 

   
 

2010 2ème partie     2011 2ème partie