Service Presse

 

" Dernières nouvelles "

 

Je désire recevoir les news

Guide des Pubs Polaires

 

   

Merci de suivre : www.lesnavigationsdelucos.com

J'ACHETE
" Le passager du nord-ouest "

" Voyage au Spitsberg "
" Sur la route des clippers "

 

LA BOUTIQUE de LUCOS

 

 

  

 

 

 

Page d'accueil

" Le Furieux "
Mon tour du monde

" Roxane "
Le journal de bord

Le skipper
Skiez 3 Vallées

Embarquez à bord
Me contacter

Mappemonde
 

 

 

 

Me contacter S'inscrire Se déinscrire Cartes Postales Archive photos page d'accueil Plan du site A propos de ce site

 

   

 

 

Vous pouvez désormais suivre    "  Les Navigations de Lucos  " sur Facebook. Page de l'Office du Tourisme de Val Thorens.

http://www.facebook.com/valthorens.resort 

 

Le beau temps est revenu. La glace qui a bloqué le port  pendant 3 jours est repartie aussi vite qu'elle était venue. Au large par contre la mer est bien encombrée. Les pêcheurs préparent les filets et les lignes de fond. La vie reprend son cours.

 

Gildas est arrivé à bord. C'est son premier voyage au Groenland. La glace, les chiens qui hurlent à la mort, les maisons de toutes les couleurs, la lumière ne le laisse pas indifférent. Dessin, peinture et

La Chronique de Gildas

Clique sur le lien

 

Le temps du voyage Gildas nous livre sa chronique.

 

Le chantier naval d'Ilulissat peint par Gildas.

 

 

Visite de la ville et du musée: la maison de tourbe construite par les trappeurs.

 

 

Aller à la rencontre des locaux est une part essentielle du voyage. Gildas croque leur portrait. Quant à moi, je me suis fais greffer un foie de phoque et doubler l'estomac en peau de baleine. Je connais déjà 3 mots dans la langue: Kasuta (santé), Tuborg et Carlsberg.

 
 

 
 

Mercredi 02 Août     Fin d'après-midi, nous appareillons pour quelques heures de navigation, direction le petit village de Pamiuna.

 

Le temps est magnifique, le soleil se couche en illuminant la baie remplie d'icebergs. Village où tout semble paisible, ni route ni voiture. Les flétans et morues sèchent suspendus aux claies. Comme partout dans le pays les chiens plus nombreux que les habitants hurlent à la mort. 

 

En regardant loin devant l'horizon semble infranchissable, mais en approchant le passage s'éclaircie et la voie s'ouvre devant. Impossible de lâcher la barre, il faut continuellement contourner un bloc de glace.

Des gros, des petits, des hauts, des tabulaires, des cathédrales, des colonnes, des plats, des sphinx, des instables, des grottes, des crevasses, des cimes de Carons, des blancs, des bleus, plusieurs nuances de bleus et même des noirs. Il y a tous ce que tu veux et pas un pareils.

 

06.00 H du matin au mouillage à Oqaitsoq. 3000 tonnes de glace en provenance du glacier Torssukatak nous poussent vers la plage. Après quelques manœuvres la chaine se dégage. La glace dérive vite et surement sous l'action des courants. Elle arrive sans prévenir. hier soir le fjord était libre. 

Quelques heures de route nous amènent à Qeqertq. "Roxane" traverse en zigzagant la sortie du glacier. La débâcle rejette à la mer tous les icebergs.

 

Lundi 07 août.

            Petit village de pêcheurs, une quarantaine de maisons regroupées autour du port. Au large on aperçoit la sortie du glacier.

 

 

Les Inuits savaient trouver les abris naturels, protégés des vents, de la houle mais aussi des courants qui amènent la glace. Il faut oser traverser des packs, se rapprocher de la côte pour découvrir le mouillage où la sécurité semble régner.  

 

A peu de distance au large c'est l'autoroute de la glace. Le courant général de la baie de Disko pousse vers la sortie nord-ouest. Il est nécessaire de s'approcher pour trouver le passage.  

 

Le dernier village de la baie. Comme partout: pêche, chasse, petite usine de transformation de poissons. Le Groenland vit de la mer.

 

Tempête de ciel bleu et soleil 20 heures sur 24. Depuis 7 jours le poêle à mazout est éteint. La chaleur travaille pour nous. Dans le passage plus au nord la banquise doit se réduire rapidement.

Au large: baleines et slalom autour des icebergs.

  Jeudi 11 août.  

Ananikerdluk

   

 

Dernier mouillage. D'après les fichiers, les vents sont contraires pour les prochains jours. Pêche pour se nourrir et ballades à terre.

 

Les gens de passage ont construit des abris pour le bivouac avec les matériaux que la mer a rejeté sur la plage. 

 

Dimanche 14 à 09.15 H après 3 nuits d'attente le vent est favorable et la brume se dissipe. Upernavik est à 350 kms.

 

Encore quelques icebergs à contourner et après 30 heures de moteur nous arrivons à Upernavik. Le temps est gris et le ciel bas. La pluie a bien rincé le pont. Pas de vent et petite houle désagréable.

 

La mauvaise nouvelle que nous redoutions tout les 2 nous tombe dessus : il n'y a pas de pub à Upernavik ! Lamentable.

 
 

Stand by météo pour le Détroit de Lancanster au nord de la terre de Baffin. Il nous faudra 4 jours pour traverser la mer de Baffin et certainement 3 semaines pour rejoindre Gjoa Haven le premier village. Il n'y aura pas de news possible d'ici là. La route du passage du nord-ouest va réellement commencer.

A bientôt. Des news dès que je peux. 

 

Gildas utilise son temps libre à dessiner, peindre et écrire.

N'oubliez pas...

La Chronique de Gildas

   
 

2011 1ère partie     2011 3ème partie