Service Presse

 

" Dernières nouvelles "

 

Je désire recevoir les news

Guide des Pubs Polaires

 

   

Merci de suivre : www.lesnavigationsdelucos.com

J'ACHETE
" Le passager du nord-ouest "

" Voyage au Spitsberg "
" Sur la route des clippers "

 

LA BOUTIQUE de LUCOS

 

 

  

 

 

 

Page d'accueil

" Le Furieux "
Mon tour du monde

" Roxane "
Le journal de bord

Le skipper
Skiez 3 Vallées

Embarquez à bord
Me contacter

Mappemonde
 

 

 

 

Me contacter S'inscrire Se déinscrire Cartes Postales Archive photos page d'accueil Plan du site A propos de ce site

 

   

 

     

 

Des nouvelles de Charles Hedrich, montagnard, moniteur de ski, navigateur et RAMEUR du Nord-Ouest ! Les conditions de glace ont été difficile cette année dans l'Arctique. Les candidats disent la même chose tous les ans !!! Mais, pour le coup, cette saison a été particulière. A Barrow Point, dans l'entrée de la mer de Beaufort, la banquise a été tenace retardant le départ. Puis un bouchon s'est formé à l'entrée du golfe d'Amundsen. Charles a été contraint de rebrousser chemin et de revenir à Tuktoyaktuk pour hiverner son bateau. La moitié du trajet est réalisé. La suite en 2014...
Bravo mon pote !
www.charleshedrich.com

 
     
     
 

Retour à la civilisation !
Je prends quelques jours de repos. Le port est tranquille, bien abrité et l'accueil est parfait. Je vais certainement hiverner " Roxane" ici. Mais il y a quelques mouillages intéressant à visiter, la saison n'est pas terminée.

 

Samedi 31 juillet     Jakolof Bay, au nord-ouest de la péninsule Kanai. Le fjord est bien abrité de tous les vents. Un ponton permet d'accoster, je reste quelques jours.
Je fais la connaissance de Terry. Il habite dans un chalet dans la baie voisine. Avec lui je visite les environs : la nature à l'état pur, sauvage.
Ici tout le monde se promène avec une arme, non pas pour jouer au cow-boy ou se défendre d'une agression humaine mais parce que la nature est dangereuse.
Quelques accords de banjo et de guitare est on se croirait dans un remake de " Délivrance ".
 

 

 

La loutre de mer a faillit disparaitre à cause de sa fourrure. Elle est maintenant protégée et l'espèce se développe à nouveau. Sa fourrure retient les bulles d'air qui lui permettent d'avoir une bonne flottabilité. Elle peut ainsi se reposer sur le dos, s'endormir. Elle se nourrit de divers coquillages et petits poissons.

 

 

Mercredi 4 septembre

Je reviens finalement à Seldovia après quelques journées passées au mouillage. J'ai subi, aux pieds des montagnes au débouché d'une vallée, des vents à plus de 50 nœuds : style grosse Lombarde. Je rentre au port et prépare l'hivernage.

Je redeviens terrien : ballades à terre, campagne,
champêtre... et bistrot tous les soirs...

 

Linwood Bar

Le seul pub du village, ouvert tous les jours.
En soirée, il y a toujours du monde, souvent les mêmes ! La patronne , Stéphanie, vient de racheter le bar et elle sait faire : que des filles derrière le comptoir !!!
Certain soir, ça envoi du lourd, les mecs ne font pas les malins.

 

 



 

 

       

 

Le samedi, tous les musiciens locaux viennent faire le bœuf : Blue Grass, Cowntry, Blues... violon, banjo, guitare et bière. A ne pas manquer.
Seldovia est une petite communauté où tous les gens sont accueillant, tout le monde se connait. L'intégration est facile et rapide. Quelques verres et je fais parti de la famille.

 
 

Fin septembre

Le climat est plus chaud et plus sec que dans l'Arctique : un certain nombre de travaux ne pouvait être fait en raison du froid et des mauvaises conditions météo. J'en profite pour faire le grand ménage, tout sécher et rattraper le retard sur l'entretien.

 

 

Walt, Byrun et Mark me donnent un coup de main pour la sortie du bateau. C'est plus facile qu'à Nome !
 

 

 

A chaque hivernage, l'innovation est de rigueur pour caler à terre. Au Groenland c'étaient des palettes, à Ukaluktutiak, couché sur la plage sur un tas de remblais, à Nome, quelques planches. Ici, des blocs de polystyrène. Un peu mou mais ça a l'air de fonctionner.

 

Y'a du boulot cette année !!!
La pelle de safran, en contre plaqué recouverte de fibre de verre est en grande partie dé-laminé. Surement à cause du gel/dégel durant 3 hivernages sous la neige. Je dégage le bois à nu et laisse sécher tout l'hiver. Au printemps, je recolle et boulonne tout ça.
Problème récurent avec les barres de flèches : tous les ans je soude et ressoude et recommence tous les automnes. Je tente de changer tout le système.
Plus un hublot à changer et plein de petits travaux... le quotidien !

 

     
  Dimanche 13 octobre 2013 14.45 h         Un premier vol dans un petit avion taxi pour rejoindre Homer, de là, j'embarque pour Anchorage, Chicago et Paris : le 15 à 09.10h.

 

 

 

 

 

 

 

2013 2ème partie     2014