Service Presse

 

" Dernières nouvelles "

 

Je désire recevoir les news

Guide des Pubs Polaires

 

   

Merci de suivre : www.lesnavigationsdelucos.com

J'ACHETE
" Le passager du nord-ouest "

" Voyage au Spitsberg "
" Sur la route des clippers "

 

LA BOUTIQUE de LUCOS

 

 

  

 

 

 

Page d'accueil

" Le Furieux "
Mon tour du monde

" Roxane "
Le journal de bord

Le skipper
Skiez 3 Vallées

Embarquez à bord
Me contacter

Mappemonde
 

 

 

 

Me contacter S'inscrire Se déinscrire Cartes Postales Archive photos page d'accueil Plan du site A propos de ce site

 

   

 

Jeudi 21 août 2014

Puerto Ensenada  Latitude Nord : 31°51'    Longitude Ouest : 116°37'

 

 

En arrivant du nord, c'est le premier port mexicain. La frontière est à seulement cent kilomètres. Ensenada est un port de commerce important. C'est également un passage stratégique pour les voiliers en route pour le canal de Panama : avitaillement en tous genres bon marché. Avec une frontière proche, les touristes américains viennent nombreux.
Ensenada est un mixte de Saint Tropez, Ibiza et Pallavas les flôts.
 

 

 

 
 

Le climat est tropical : chaud et sec. L'Alizé souffle régulièrement et rafraichit l'atmosphère. La pluie tombe seulement quelques jours par an.
Les journaux annoncent un record de sécheresse qui date d'un siècle !

 

Estados Unidos Mexicanos
31 états, 120 millions d'habitants

Les premières traces d'occupation humaine remontent à 30 000 ans.
A partir de 1521, les Espagnols envahissent et colonisent l'Amérique du sud.
En 1821 le Mexique devient indépendant de l'Espagne.

 

En ville, le petit commerce est de mise.

Dans le quartier touristique : boutiques de souvenirs typiques, alcools, parfums français, bijouteries, pubs, restaurants... dopes et sexe en tous genres.

 

LE TACOS

Une crêpe roulée avec, à l'intérieur, des légumes, de la viande ou du poisson, au choix.

 

De nombreux étalages de fruits et légumes.

 

Ensenada est aussi un port de pêche.
Ambiance garantie tous les matins.
Une grande variété de poissons mais aussi coquillages et crustacés.

 

Une petite charrette à main ou un tricycle suffisent pour gagner sa vie :
tacos, jus de fruits frais pressés ou glaces.

 
 

A Ensenada, pas de numerus clausus pour les pharmacies. A 69, dans le grand centre ville,  j'ai arrêté de les compter.
Tu peux acheter tous les médicaments que tu veux, sans ordonnance.
Le médicament leader est le
viagra.
Toutes les vitrines en font la promotion.

 

J'ai l'occasion de m'aventurer à l'intérieur du pays.
Le climat devient vite chaud et sec. Il n'y a pas d'eau, la végétation se fait rare. Aucune culture n'est possible.

Nous sommes aux portes du désert.

     

 

Un couple d'aigles marins vit dans la marina. Ils passent leur journée en mer à pêcher et le soir, se reposent au sommet  du mat d'un vieux gréement.

 

 

 

 

C'est terminé pour cette saison. " Roxane " hiverne à Ensenada. Je rentre en France début novembre et serai de retour fin mai pour une navigation cap au sud !

Mécanique, peinture, vernis, polyester, étanchéité, électricité, pose de nouveaux chandeliers, installation d'un ventilateur de cale, lasure, couture, lessive, nettoyage, informatique... m'ont occupé pendant quelques semaines.
" Roxane " en avait besoin après 6 saisons passées au dessus du cercle polaire.
Nous sommes prêts pour l'Océan Pacifique en 2015.

                                                                                                                                         Merci à tous d'avoir ma route.

 
 

 

Lucos à bord de "Roxane " Ensenada

   
       
       

 

 

 

 

2014 2ème partie     2015