Service Presse

 

" Dernières nouvelles "

 

Je désire recevoir les news

Guide des Pubs Polaires

 

   

Merci de suivre : www.lesnavigationsdelucos.com

J'ACHETE
" Le passager du nord-ouest "

" Voyage au Spitsberg "
" Sur la route des clippers "

 

LA BOUTIQUE de LUCOS

 

 

  

 

 

 

Page d'accueil

" Le Furieux "
Mon tour du monde

" Roxane "
Le journal de bord

Le skipper
Skiez 3 Vallées

Embarquez à bord
Me contacter

Mappemonde
 

 

 

 

Me contacter S'inscrire Se déinscrire Cartes Postales Archive photos page d'accueil Plan du site A propos de ce site

 

   

 

" Sur la route des clippers "

De l'île de Bendor à l'île de Bendor par les 3 caps :
Bonne Espérance, Leewin, Horn.
Carnet de voyage # 1
72 pages de photos et textes,

mis en page et édité par Luc Dupont

Lucos Édition

prix : 18 €  + 4 € de frais d'envoi (Port offert pour l'achat de 2 livres)
I.S.B.N. : 978-2-9544437-2-0

 
 

La saison d'hiver est terminée. La caisse de bord déborde et
" Roxane " est sur le point de couler sous le poids
des lingots d'or... non, je fantasme !
Mais, c'est sûr,  le 25 mai je décolle de C.D.G.
pour Ensenada,  Mexique.

Cousin Trestec renouvelle les 3 drisses principales :
G.V., génois et spi. C'était nécessaire !
Merci au fabriquant de cordage n° 1.

La saison dernière s'est effectuée sans communication satellite pour cause de panne de mon Motorola 9505. Moyennant quelques centaines d'euros je repart avec un 9955, flambant neuf d'occasion !
Je vais pouvoir anticiper la météo et donner quelques nouvelles.

 

 

 

Gaston Boimard dit Titi a gardé " Roxane " pendant mon absence. Le 25 décembre au soir il a pu photographier le père Noël. Bravo mon pote et bonne route.
Bises à Bernadette et Pascal.

  Mardi 26 mai 2015 02.30 H  

 

Mieux. Le douanier, avec un grand sourire aimable me souhaite la bienvenue et un bon séjour au Mexique. La saison commence mieux ! J'arrive à l'heure prévue sur " Roxane " qui a bien supporté l'hivernage. La météo a été clémente, peu de vent et pratiquement pas de pluie. Quelques jours seront nécessaires pour la préparation.
Mais les conditions météos dans le sud ne sont pas bonnes...

 

 

Une colonie de Lions de mer est installée dans le port et les environs. La nuit, ils partent chasser et passe la journée a se reposer sur les rochers et divers digues. Imposants mais farouches, je peux les approcher de près.

 

Le président mexicain est en visite à Ensenada. Tout est bouclé, interdit de sortir de la marina, des soldats armés de partout. Il n'a pas l'air d'avoir la conscience tranquille celui-là...

 

La Baja 500 (miles)

Style Paris-Dakar,
900 km de pistes non-stop à donf à bord d'engins
sur motorisés. La ville fête ces héros de la mécanique, sous les yeux vigilants de l'armée et divers services de police.

 Ambiance : mécanique, bière, rock'n roll et
grosses cylindrées à tous les étages.

 

Ambiance également fête foraine : tacos, cocktails de fruits, churros, T-shirts... les Mexicains ne ratent jamais une occasion de se retrouver dans la rue.  

 

Le problème majeur : les cyclones.
La saison a démarré plus tôt que prévu.
Déjà 2 gros hurricanes sont remontés du sud : en plein sur ma route. Partir dans le sud serais complètement déraisonnable. Les vents atteignent facilement les 200 km/h et peuvent monter jusqu'à 300, des vagues de 10 mètres et plus :
c'est pas top !
Pour l'instant, plutôt que de faire une connerie, je reste à quai.

       

Dimanche 21 juin

   
 

C'est parti ! Cap au sud, mais pas aussi loin que je l'aurais voulu, c'est à dire le Chili. Ce n'est pas la bonne saison.
Un cyclone peut en cacher un autre..
Dans 3 jours je serai à Bahia del Tortugas, sur la péninsule Californienne.

 
 

Eric Lours, L'Ourson pour les potes. L'hiver prochain, tu ne seras pas avec nous sur les pistes et c'est bien triste.
Ta guitare va nous manquer aussi...

Tchao l'ami.

Remise à niveau des liquides et solides.
Il faut remplir l'eau à boire dans un centre spécialisé. L'eau de la ville n'est pas propre.
Caroline et Peter viennent me larguer les amarres.
Merci les amis d'Ensenada...
mais la route continue !

La météo est bonne, le vent est faible.

 

 

En effet, pas sorti le ciré ni pris un ris dans la G.V. pas battu le record de la traversée non plus, mais le moteur n'a pas tourné.
Il ya du monde sur l'eau : cargos en provenance de Panama qui remontent sur les U.S.
Par contre, peu de vie dans l'eau et dans les airs.

A 20 km de la côte un aigle tourne dans le ciel.

 

Le phare de
Punta Kelp,
entrée nord de
Bahia del Tortugas

25 juin 2015

Bahia del Tortugas est un village de pêcheurs situé à 700 km d'Ensenada dont 250 de piste en terre. Le désert commence à la sortie du village.  
 

Le bureau du port dirigé par Enerique Jr.
C'est le seul ponton de la baie. Il servait à la conserverie.
La baie est un des rares abris " tous vents " le long de la péninsule de Californie et tous les voiliers font escale ici.
Enrique Jr vends tout : gasoil, eau, glace, bouffe, taxi...
et surement plus. Et, il est efficace !

Des rues en terre, des petites maisons de bois, quelques épiceries, pas de bistrot, un restaurant, la plupart du temps fermé. Beaucoup de maisons abandonnées : la population diminue depuis la fermeture de la conserverie de sardines il y a quelques années. Quelques pêcheurs continuent l'activité, les jeunes partent à la ville. En dehors des voiliers de passage je ne rencontre pas de touristes.

A l'écart du village, au sommet d'une colline, face à la mer, les morts reposent en paix.
De toute la municipalité, le cimetière est le quartier le mieux entretenu.

     

 

Des aigles, des mouettes à bec rouge, des cormorans au bec crochu, des goélands et encore plein d'autres sont ici chez eux.
Le goéland tourne en rond en planant et pique en chute libre sur la proie à une vitesse vertigineuse, le plouf s'entend de loin.
Le cormoran repère le poisson en raz motte tandis que la mouette passe son temps à chier sur mon panneau solaire que je nettoie tous les jours.  

 

Une colonie de phoques et une bande de dauphins  sévissent également dans la baie. Il y a de quoi manger pour tout le monde.
Dans la baie des tortues, l'animal qui manque est la
tortue !
Pas vu une seule, pourtant j'en ai vu quelques unes en mer.

 

 
 

" Roxane " au mouillage dans la Baie des Tortues. Le climat, en bordure côtière, est très agréable. Des courants océaniques venus du nord refroidissent l'air ambiant.
La mer à 18° et la brise thermique qui souffle tous les après-midi maintiennent une température légèrement fraiche. En soirée, pantalon et sweatshirt sont nécessaires.
le ciel est généralement couvert le matin et se dégage rapidement : grand bleu et soleil tous les jours.
Depuis 4 semaines le temps s'est arrêté. Pas grand chose à faire dans la baie du temps qui passe et c'est très bien ainsi.
Le cyclone Dolores passe au large générant des vents contraires. Dès la prochaine bonne fenêtre météo je descends plus sud.

 

 

 

 

Mardi 21 juillet    à suivre...

 

 

 

Cliquer pour connaitre la suite

 

 

2014 3ème partie     2015 2ème partie