Service Presse

 

" Dernières nouvelles "

 

Je désire recevoir les news

Guide des Pubs Polaires

 

   

Merci de suivre : www.lesnavigationsdelucos.com

J'ACHETE
" Le passager du nord-ouest "

" Voyage au Spitsberg "
" Sur la route des clippers "

 

LA BOUTIQUE de LUCOS

 

 

  

 

 

 

Page d'accueil

" Le Furieux "
Mon tour du monde

" Roxane "
Le journal de bord

Le skipper
Skiez 3 Vallées

Embarquez à bord
Me contacter

Mappemonde
 

 

 

 

Me contacter S'inscrire Se déinscrire Cartes Postales Archive photos page d'accueil Plan du site A propos de ce site

 

   

 

Charles Hedrich
réussit la première traversée intégrale
du passage du nord-ouest à la rame.
Comme Roald Amundsen, au début du XXème,
3 saisons ont été nécessaire avec
un hivernage à Tuktoyaktuk et un à Taloyoak.

Bravo !!!

www.charleshedrich.com

 

Puerto Vallarta, état du Jalisco

L'économie est essentiellement basée sur le tourisme. Au fond de la baie, sur une vingtaine de km c'est un enchainement d'hôtels et d'immeubles, de quais pour navires de croisière. En arrière plan se trouve l'aéroport d'où décollent et atterrissent les vols charter sans discontinuer. De nombreux Mexicains et Américains apprécient le spot.

 

 

Septembre 1973  Portsmouth G.B.
Le départ de la première course autour du monde en équipage et 4 escales vient d'être donné.
Le monde de la voile attend Tabarly ou Blyth pour le podium. L'équipage mexicain, mène le bateau de main de maître et après quatre mois de course Sayula 2 franchit la ligne en grand vainqueur. A la barre Ramon Carlin et son équipage mixte, pros et familial, rentre dans la légende de la course au large. 

 

Cocodrillos
Appellation locale pour : crocodiles
C'est un habitant historique de la région.
Il est de taille moyenne, entre deux et trois mètres.
La mangrove est son habitat. La marina ayant été construite dans une de celle-ci, il n'est pas rare d'en voir quelques spécimens évoluer autour des bateaux de plaisance.

 

  Le cocodrillos est un chasseur à l'affut, il reste des heures sans bouger à attendre sa proie. Les restaurateurs ont pris l'habitude de leurs jeter des restes et il est courant d'en voir le long du quai.  

 

D'après les locaux de nombreux chiens de compagnie en font régulièrement la malheureuse expérience...

 

Une nuit, celui-là rôdait autour du bateau.

 

  L'iguane est également un habitant ancestral de la région. Il en existe différentes races, plus ou moins gros ou colorés. Certains animaux préhistoriques paraissent encore bien vivants !!!   
 


Bof ! Je suis un peu déçus, frustré. Cette saison est définitivement non-intéressante.

 

Patricia
 C'est un cyclone de catégorie 5 et le plus violent jamais observé dans la région. Toute la côte ouest du Mexique est en alerte maximum. Les vents dépassent les 300 km/h.
 la trajectoire de l'œil passe pile sur la marina. Ici tout le monde s'affaire. Les commerces et maisons sont barricadés, les bateaux sont sur-amarrés. L'inquiétude se voit partout.
Quand l'œil arrive sur Puerto Vallarta le cyclone, comme par enchantement change de direction, part à terre et s'écroule rapidement et définitivement. D'un seul coup, plus rien.
Durant la nuit, le vent n'a pas dépassé les 4 km/h et la pluie a été raisonnable.

 

 

Je me dois de revenir sur ce phénomène exceptionnel. Par exceptionnel j'entends la différence entre la prévision météo et la réalité.
Je parle très mal espagnol et par conséquent je n'écoute pas les infos locales ni ne lis la presse. Une exceptionnelle
connerie est en passe de faire le tour du monde, relayée par les médias du monde entier : un des plus gros cyclone de tous les temps va s'abattre sur la côte ouest du Mexique !
Ma stratégie de prévision météo a fait ses preuves depuis de nombreuses saisons. Je charge des fichiers Grib qui se superposent à la carte nautique du lieu où je me trouve. En faisant défiler le fichier de 3 heures en 3 heures il est simple d'avoir une estimation. Facile ! Une gamine de 10 ans peut comprendre. Je suivais donc depuis quelques jours cette dépression qui ressemblait à une bonne
tempête tropicale, pas plus. Vraiment pas de quoi s'affoler, mais à prendre quand même au sérieux. De fait, il ne s'est rien passé.
Bizarre autant de différence entre les prévisions et la réalité.
En fait, les photos satellite diffusées par les médias étaient celles du typhon Maysak qui a frappé l'Asie au mois d'avril dernier en faisant des dégâts considérables.
               Fin octobre" Roxane " passera l'hiver à terre.

  La saison 2015 n'est pas un grand cru. Je n'étais pas dans la bonne zone à la bonne saison. Il est difficile de concilier la saison d'hiver en France et une navigation nord-tropicale.
J'ai bien retenu la leçon et la saison prochaine sera fondamentalement différente... Merci à tous d'avoir suivi cette modeste saison.
Rendez-vous au printemps 2016.

 

 

 

 

2015 2ème partie     2016