Service Presse

 

" Dernières nouvelles "

 

Je désire recevoir les news

Guide des Pubs Polaires

 

   

Merci de suivre : www.lesnavigationsdelucos.com

J'ACHETE
" Le passager du nord-ouest "

" Voyage au Spitsberg "
" Sur la route des clippers "
" Les mers du Sud "

 

LA BOUTIQUE de LUCOS

 

 

  

 

 

 

Page d'accueil

" Le Furieux "
Mon tour du monde

" Roxane "
Le journal de bord

Le skipper
Skiez 3 Vallées

Embarquez à bord
Me contacter

Mappemonde
 

 

 

 

Me contacter S'inscrire Se déinscrire Cartes Postales Archive photos page d'accueil Plan du site A propos de ce site

 

   

 

  Mercredi 11 janvier 04.15 H.  
   
 

Je quitte le quai de nuit sous de bonnes rafales de vent et des grains de pluie. La fenêtre météo est courte, pas très bonne, dans 30 heures une grosse cartouche revient de l'ouest mais je ne veux pas rester planté à Stahan toute la semaine. Je force un peu les éléments pour m'extraire d'ici. 3 heures plus tard je franchis Hells Gates, le jour se lève.

 

 

Dès la sortie, grosse houle et gros vent mais j'arrive à faire la route sur un bord. Je dois longer la côte qui n'est pas très loin. Naviguer au vent d'une côte n'est pas rassurant surtout avec ce gros temps. Je gagne du terrain et en fin de nuit les conditions s'améliorent. Dans la matinée le soleil revient, le vent et les vagues se calment.

 

     
  Jeudi 12 janvier 12 heures  

J'arrive à Grassy Harbour, King Island au milieu du détroit de Bass. Encore une bonne étape...

   
 

J'arrive à temps, dans la soirée la baston rentre, du gros : 35/40 nœuds. La baie est bien abritée et il y a de bons corps morts prévus pour des bateaux de pêche. Un jour de vent puis un jour de pluie et enfin du beau temps une journée.
La baie, bordée d'une longue digue au sud et d'une plage au nord  est magnifique.

King Island abrite une importante colonie de
Little Penguin.
La journée ils chassent en mer pour se nourrir et à la nuit tombée ils rentrent à terre s'occuper des petits. Il y en a des milliers tout autour de la baie, ils retournent vers leurs nids, mais tant qu'il fait jour on en voit aucun, il faut qu'il fasse complètement nuit. Ils se laissent photographier facilement.

 

Celui là était perché dans un arbre mais je ne connais pas son nom. Il était curieux et pas farouche.

Et puis des wallabys et des oies sauvages.
 

 

Autour de Grassy Habour il n'y a pas de village, un matin je descends en stop à Currie, la seule ville de l'île, 27 km.
Je me promène jusqu'au port et monte sur Bell Hill.
Dans le passé la croix supportait une cloche qui prévenait la population de l'arrivée de bateau de commerce.

La rue principale de Currie.
Moins de 2000 habitants sur l'île, essentiellement des éleveurs de bœufs, vaches et moutons et pêcheurs de homards. Il y a 30 fois plus de bœufs que d'habitant sur King Island.

     
     
       
  A suivre...    

 

 

 

 

2017 1ère partie     2017 3ème partie