Service Presse

 

" Dernières nouvelles "

 

Je désire recevoir les news

Guide des Pubs Polaires

 

   

Merci de suivre : www.lesnavigationsdelucos.com

J'ACHETE
" Le passager du nord-ouest "

" Voyage au Spitsberg "
" Sur la route des clippers "
" Les mers du Sud "

 

LA BOUTIQUE de LUCOS

 

 

  

 

 

 

Page d'accueil

" Le Furieux "
Mon tour du monde

" Roxane "
Le journal de bord

Le skipper
Skiez 3 Vallées

Embarquez à bord
Me contacter

Mappemonde
 

 

 

 

Me contacter S'inscrire Se déinscrire Cartes Postales Archive photos page d'accueil Plan du site A propos de ce site

 

   

 

 

Victor WEJER

J'ai déjà eu l'occasion de vous parler de ce canadien qui,  depuis Toronto, aide les voiliers qui transitent le passage du nord-ouest. Il fournit, via internet, de nombreux et précieux renseignements techniques sur la météo et les conditions de glace tout au long du parcourt. Il est également l'auteur des premières instructions nautiques sur le passage du nord-ouest. Il vient de recevoir le prestigieux
Award Of Merit, décerné par l'Ocean Cruising Club.

Well done, congratulations Sir ! And thanck you mate.

 

Le Paille en Queue et un oiseau typique des tropiques. Il parcourt des centaines de kilomètres en mer pour pêcher. Le soir, il suffit de regarder où il va pour savoir où est la terre.

 

Navigation top depuis Rodrigues : 3 jours de vent idéal, soleil et plein de cargos croisés en route, une nuit 6 d'un coup ! 2 se sont déroutés pour me laisser passer.

Lundi 5 au lever du jour je tourne le cap Malheurs, le nord de Maurice.

De nombreux cargos chinois sont au mouillage dans la baie.

 

 
 

L'approche de Port Louis, le seul port de l'île Maurice. Je découvre les montagnes de l'arrière pays, avec le jour les nuages se dissipent.

 

  Lundi 5 juin      
 

Je rentre dans Port Louis et amarre au quai de la quarantaine. Ca recommence : immigration, port, garde côte, douane, costumes propres et bien repassés, formulaires en 4, 5 exemplaires, voir plus... toujours avec le sourire et d'une inefficacité redoutable!

 

Ile Maurice

1,2 million d'habitants.
Inde, Pakistan, Chine, Afrique sont les pays d'origines avec autant de religions pratiquées. L'ensemble crée une harmonie où tout le monde vit en bonne entente dans un fouillis coloré, bruyant et bien sympathique.

A noter que la population et l'ambiance est complètement différente de Rodrigues, bisness et tourisme ont eu un impacte non négligeable sur la façon de vivre.

 

Dans plusieurs quartiers de la ville on trouve des marchés où les petits producteurs vendent les fruits et légumes locaux : tomates, patates, papayes, citrons, coco...

 
 

Comme dans le monde entier le chiffon vient d'Asie et de Chine. Les articles sont très colorés et variés : il faut habiller tous ces gens d'origines et de religions diverses. La taille moyenne d'une échoppe est d'environ  trois mètres carrés.

Il y a un marché pour le bœuf, un pour le porc et un pour la volaille. Le poulet est souvent égorgé et saigné devant le client. La viande est fraiche... l'hygiène quand à elle laisse souvent à désirer !

 

A chaque coin de rue ça papote tranquille, souvent les femmes d'un côté, les hommes de l'autre, et chacun dans son quartier.

 

Port Louis vu de la montagne qui surplombe à 400 mètres d'altitude. La ville s'est agrandie apparemment sans plan d'urbanisation bien précis. Le plus haut pic culmine à 1100 mètres.

 

 

Importés d'Inde de nombreux singes ont pris possession des parcs et autres endroits sauvages. Ils ont l'habitude des hommes et se laissent photographier facilement.

 

Rashid : chauffeur de taxi.
Avec Sylvia et Patrick, amis de rencontre, nous louons ses services pour la journée. Gentillesse, professionnalisme sont ses devises. Il nous emmène dans les montagnes puis le sud de l'île et retour par la route côtière ouest. Il nous arrête dans toutes les boutiques où il prend un petit bakchich. " Même si vous n'achetez rien il me donne 2 litres d'essence !" On joue le jeu...
Nous passons une excellente journée à se laisser promener.

L'île a été colonisé par les Anglais et les Français durant des siècles et il subsiste de nombreuses maisons coloniales. A cette époque, les patrons vivaient dans le luxe, les esclaves dans des cabanes ! Ces maisons sont maintenant souvent transformées en musées.

 

 

Le centre de l'île est montagneux, 500/600 mètres d'altitude. Fougère géantes et pins tropicaux forment de magnifiques forêts.

Le trou aux cerfs : cratère du volcan éteint depuis longtemps.

 
 

Mangal Mahadev

Immense divinité Indou, tant par son prestige que par sa taille. En février des milliers d'Indou viennent en pèlerinage se recueillir dans le temple de
Kali Mata Mandir situé au bord d'un las sacré. Un petit coin d'Inde perdu au milieu du L'Océan Indien.

La culture du thé est une activité importante de l'île. Des hectares de champ et plusieurs usine de transformation emploient des centaines de personnes.

La canne à sucre est également une activité importante : sucre et distillerie occupent également un grand nombre de personnes.
A noter que ces exploitations sont la propriété de quelques privés : le temps passe, les inégalités persistes !

 
       

Rachid nous arrête dans un petit restaurant bien sympathique :  pâte chinoise et poulet.
La patronne rigole tout le temps et nous passons un excellent moment.

Quand je lui demande des explications sur le contenu de l'affiche elle me répond :

"Quand les clients parlent d'un de ces trois sujets, ça finit toujours en bagarre générale !"
Tient, tient... ça me rappelle la Gaule.
 

 

Nous arrivons dans le sud de l'île, les plages sont magnifiques. Je fais la connaissance de trois femmes indous qui se laissent photographier avec le plus grand plaisir.

 

 

Les Indous sont d'une gentillesse hors norme, il suffit d'arriver en souriant et la glace est brisée. Ils aiment bien raconter leur histoire...

 

C'est dimanche. Une famille indou piquenique sur la pelouse. Le contact est vite engagé. Tout le monde pose avec plaisir. Ils sont installés sur l'île depuis trois générations. Ils m'invitent à partager leur repas. Merci à vous tous.

 

La côte sud et ouest est bordée de belles plages de sable blanc de corail. La barrière stoppe la houle qui arrive du large et forme de magnifiques lagons, ambiance carte postale.
C'est là que les hôtels de luxes ont poussé et une bonne partie du tourisme se concentre ici et ramène beaucoup d'argent.

 
       
  Samedi 17 juin

Après 10 jours très agréable je quitte Port Louis, Maurice, direction la France : île de la Réunion.

 

 

 

 

2017 7ème partie     2017 9ème partie