Service Presse

 

" Dernières nouvelles "

 

Je désire recevoir les news

Guide des Pubs Polaires

 

   

Merci de suivre : www.lesnavigationsdelucos.com

J'ACHETE
" Le passager du nord-ouest "

" Voyage au Spitsberg "
" Sur la route des clippers "
" Les mers du Sud "

 

LA BOUTIQUE de LUCOS

 

 

  

 

 

 

Page d'accueil

" Le Furieux "
Mon tour du monde

" Roxane "
Le journal de bord

Le skipper
Skiez 3 Vallées

Embarquez à bord
Me contacter

Mappemonde
 

 

 

 

Me contacter S'inscrire Se déinscrire Cartes Postales Archive photos page d'accueil Plan du site A propos de ce site

 

   

 

  Lundi 9 octobre 05.30 h  
 

De nuit et sous la pluie je quitte ce yacht club de dégénérés ambiance " Délivrance ".

Au large du cap Recife Moby Dick me fait une petite visite.

  Mardi 10 octobre 18.30 H

 

 
 

Encore flashé en excès de vitesse au large.

 

Bonne traversée, un peu mole, toute la nuit j'ai tourné au moteur puis le vent est rentré de nouveau. J'amarre le bateau tout seul, il n'y a personne sur le ponton.

 
 

Les membres du Mossel Bay Boat and Yacht Club savent recevoir. Le Commodore me fait visiter les lieux et me présente : bienvenue !
Les premiers jours sont gratuits à la marina.
Le soir bonne ambiance au bar et restaurant.
Apéro, jeu de Bingo et la soirée se termine tard.
Merci à tous pour votre accueil.

  Jeudi 10 octobre 10.00 H  
 

J'ai une petite fenêtre météo, je tente ma chance. Sinon, je reste planté là pour encore au moins 10 jours. Si j'arrive à Simons Town, très proche de Cap Town, c'est gagné ! Je serai sur mon spot d'hivernage. La région est potentiellement dangereuse. Il faut contourner la pointe sud de l'Afrique et tourner le cap des Aiguilles. C'est à cet endroit là que se rencontrent des 2 océans : Atlantique et Indiens. Par gros vents d'ouest la mer est terrible...
La course contre la montre continue : dernière étape.

 

 
  Vendredi 13 octobre 08.30 Latitude : 34°53' Sud Cap des Aiguilles
 
   
 

Je quitte l'océan Indien et trempe dans
l'océan Atlantique.

Pour la deuxième fois je double le Cap des Aiguilles.
C'était lors de mon premier tour du monde, dans l'autre sens, le dimanche 22 novembre 1992,
mais à 600 km dans le sud.

 

  Samedi 14 octobre 01.30 H  
  Ouf ! J'amarre " Roxane " au ponton du Fals Bay Yacht Club à Simons Town. Je suis dans la grande banlieue de Cap Town.
" Roxane " va hiverner ici pour 6 mois.
La descente de la côte est de l'Afrique du Sud n'est pas une navigation facile en cette saison. Cette zone est en limite des vents d'ouest, 40° rugissants. Les vents peuvent être très violents et générer de la houle énorme qui, combinée au fort courant du Mozambique lève une vague terrible. 18 mois de navigation depuis le Mexique, 35 000 km, de nombreux mouillages, ports, îles, lagons... pas trop de casse à bord.
Contrat rempli.

Merci à tous d'avoir suivi ma route.

 

Petit guide touristique de l'Afrique du Sud :

75% de noirs (principalement 9 ethnies), 14% de blancs (afrikaners ou anglais), 11% divers.
11 langues officielles.
En 1980, 1 rand = 1 US dollar ; en 2017, 15 rands = 1 US dollar.
La corruption est une tradition en Afrique du Sud.
25% de chaumage.
51 personnes assassinées chaque jour.
142 viols par jour.
50 viols d'enfants par jour : 1 fille sur 3 et 1 garçon sur 5 avant l'âge de 18 ans.
NB : seulement un viol sur 9 est déclaré à la police ( je vous laisse faire le calcul de ce que peut être la réalité).
13% des jeunes pensent que violer une vierge guéri du sida, plus la victime est jeune plus les  chances de guérison augmentent.
20% de personnes atteintes du sida mais le taux monte à 70% selon les catégories.
40 car-jackings par jour. J'ai remarqué que les automobilistes ne s'arrêtent pas complètement au panneau "STOP ",
ils ralentissent puis accélèrent rapidement.
En ville, dans les rues personnes ne flânent, l'agressivité est dans l'air.
Dans le classement des pays violents, l'Afrique du Sud est bien placée.

Conclusion : il y a probablement beaucoup d'autres pays plus agréables à visiter...

 

 

 









Fasle Bay Yacht Club est la marina la plus au sud de toute l'Afrique. Le cap de Bonne Espérance se situe à 16 km dans le sud.
 

 

Simons Town st une station balnéaire proche de Cap Town. La vie s'écoule tranquillement ici, pas de town ship dans les environs mais de belles résidences souvent secondaires. La situation est sous control.

 

 Une colonie de manchots du Cap s'est installée sur la plage des Boulders. Costume blanc et noir il est le seul pingouin dans toute l'Afrique. Le site est classé protégé et fait partie du Park National de la Montagne de la Table.

 

Le daman du Cap passe une grande partie de la journée à se reposer et se réchauffer au soleil, comme nos marmottes. Il a d'ailleurs une forte ressemblance avec elles.

Au bout de la péninsule du Cap, à 87 mètres d'altitude se trouve le phare du cap de Bonne Espérance. Il a été doublé pour la première fois en janvier 1488 par le portugais Bartolomeu Diaz. Il le nomma justement : cap des tempêtes. Il fût renommé plus tard car les portugais avaient maintenant un bon espoir d'arriver aux Indes par cette route.
Il est le témoin de la découverte de l'océan Indien et de nombreux naufrages, on ne double pas ce cap par hasard.

 

Nous sommes dimanche, papa et maman autruche promènent leurs 3 petits bébés dans le parc national de la péninsule du Cap.

 
 

Dalles de granit et une sorte de garrigue un peu sèche composent le paysage de ce bout du monde.
Quelques gazelles rouges se reposent tranquillement.

 

Le secteur est aride, balayé par les nombreuses tempêtes hivernales et brulé par le soleil pendant la saison chaude. Quelques belles fleurs et arbustes poussent ça et là.

 
 

 

 

 

          

Crapauds léopard, tortues et dromadaires sont susceptibles de traverser la route comme bon leurs semblent à tout moment.


Sous le phare du Cap, la baie de Diasstrand.

Depuis le cap je remonte, en voiture, jusqu'à Cap Town par la route côtière. Les montagnes tombent à pic dans la mer. Le relief est très escarpé. La route est vertigineuse, souvent fermée pour cause d'éboulis. Le paysage est magnifique sur cette côte ouest.


Chapman point.


Le cap Badtamboer et le village d'OutBay.


Clifton Bay.


La plage de Muizenberg célèbre spot à surf.

 

 

 

 

La célèbre Mountain Table surplombe la ville du Cap. Les navigateurs peuvent la voir de très loin en arrivant du large.

 

La route s'arrête provisoirement à Simons Town.
Le 13 novembre je serai de retour à Grenoble et, dans la foulée je retourne au travail. Il faut bien remplir la caisse de bord de temps en temps...

Encore merci d'avoir cette aventure et je vous donne rendez vous le 15 mai 2018 pour la suite...

N'oubliez pas la sortie prochainement de mon 4ème carnet de voyage :

Les mers du Sud
de Nome à Cap Town...

 

 

 
     
  A suivre...    
       
       

 

 

 

 

2017 14ème partie     2017 16ème partie